C'est désormais officiel : je n'ai plus besoin de manger le soir .

 

J'en suis arrivée à un point où prendre un repas le soir, même aussi léger soit-il, me rend extrêmement malade toute la nuit durant et parfois même une bonne partie de la matinée ensuite .

 

Ce n'était pas mon but pourtant, je peux affirmer que comme toute femme j'ai souhaité oui perdre les kg superflus de mes grossesses successives, c'est tout . 

Mon intention n'était pas dirigée à cette fin là .

 

Mais j'en suis bienheureuse !

On sait que l'être humain peut parvenir à vivre parfaitement bien et très bonne santé en n'absorbant Que le prana ( la "lumière" ) .

Constater que j'en suis à un point où manger le soir me rend inévitablement malade me conforte dans l'idée que conforme à mes intentions, un jour je parviendrais à me passer de nourriture totalement .

 

Ca n'est donc pas mon but à l'heure d'aujourd'hui vous l'aurez compris, ma vie de maman n'étant pas très adéquate lol .

Seulement, mes cellules se sont juste alignées progressivement, toujours en conformité avec mon évolution teintée de mes convictions et intentions, "pour plus tard" ...

 

En fait quand on se penche sur la Conscience, on s'aperçoit que même notre propre corps est dôté d'une

conscience et encore plus de multitudes de consciences : les organes et les cellules etc .

 

Chaque conscience oeuvre pour elle même, alors si on admet que l'estomac par exemple a une conscience il

devient facile de déterminer si manger provient de l'ego qui s'exprime à travers lui - la gourmandise par

exemple - ou si c'est un vrai besoin du corps .

 

Quand on arrive à définir tout ça, le contrôle est d'une facilité

évidente, et puis la conscience formelle régissant tout le reste, quand tu décides d'être à l'écoute du corps et

de ne lui donner que le vrai nécessaire, tout s'accorde pour suivre ton intention

 

J'ai constaté cela depuis décembre dernier principalement, bien qu'il y est eu des prémices quelques fois auparavant . Mais en décembre, j'ai commencé à me sentir très mal le soir après avoir mangé, comme une digestion difficile, sans plus .

 

Et puis ça s'est accentué nettement, d'un seul coup une nuit j'ai été très malade ... j'ai même pensé à une intoxication alimentaire . Puis je me suis rendue à l'évidence : à chaque repas que je prenais avec ma famille hop ! J'étais malade !

 

Alors avec bonheur je me suis mise totalement à l'écoute de mon corps . Je ne mange plus le soir, hier soir était une exception que je regrette lol bref sacrée gourmandise !

Je ne mange plus mais cela dit je ne me prive pas ! Si j'en ressens le vrai besoin, si vraiment faim je prends un petit morceau de pain, et ça me suffit . Autrement mon rituel du soir c'est tisane et voilà :) 

 

Aucune carence, aucune faiblesse, mon médecin a pu le confirmer il y a quelques semaines quand je suis allée le voir pour tout autre chose, mais à la vue des résultats j'ai bien compris que c'était mon corps qui s'ajustait tout seul !

 

Que du bonheur !