Je voulais commencer cet article en vous souhaitant d'abord et en toute simplicité une excellente année 2014, faisons en sorte qu'elle soit meilleure que 2013 et toujours plus enrichissante !!

 


Personnellement je n'aurais encore pas passé de belles fêtes pour la deuxième année consécutive ...

 

Sans trop m'étaler cette fois-ci, entre les uns qui passent leur temps à rager jusqu'à rendre le quotidien insupportable, et les autres qui ne donnent aucune nouvelle pendant des lustres à cause de malentendus et de mauvaises interprétations non résolues puisque préférant fuir, ni même un petit mot comme c'est la coutûme à Noël par exemple, qu'on fini par se demander si on compte un minimum pour eux .... !

 

Mais après reflexion, même si j'ai été bien triste en cette période qui aurait dû être vécue dans la paix, l'amour, le partage, en famille et entre amis .... j'ai finalement compris que c'était moi la seule fautive après tout .

 

Encore une fois, je me suis laissée dépasser par mon coté émotionnel qui a toujours été très fort chez moi et je le sais trop bien.


Et c'est seulement parce que j'ai placé trop d'attente en ces gens et une en particulier, que j'ai été déçue .


Toutes mes peines et mes déceptions ne proviennent uniquement que de mon interprétation et si vous avez lu l'article précédent ainsi que les commentaires en découlant, on a compris qu'elle était forcément fausse !


Mais bien sûr c'est tellement plus facile d'analyser chez les autres que soi même, ça devrait être l'inverse mais l'ego toujours n'est pas objectif, loin de là !


J'ai accusé une personne, l'ai rendue responsable de ma peine à cause de sa façon particulière et egoïste de malmener notre amitié tout en sachant pertinemment que son ego tirait et tire toujours les ficelles d'ailleurs, mais je ne l'ai pas pris en compte préférant peut-être la blâmer parce que ma petite personne était blessée, et donc là a été mon faux pas .


Je n'ai rien à attendre des autres par contre c'est en moi que je peux / dois placer des attentes puisqu'il n'y a que moi qui puisse les satisfaire .

Pas les autres . Les autres ont eux mêmes leurs propre réalité à vivre, à comprendre, des échecs à surmonter et ils sont en apprentissage autant que moi .

 

Autre chose que j'ai enfin vraiment compris, et après un an il serait temps loool c'est cette fameuse notion que les autres sont notre propre miroir, et que nous sommes tous inter-reliés les uns aux autres .


Je le savais déjà mais comme quoi la vie est un apprentissage quotidien et les remises en question quand elles sont bien dirigées découvrent des trésors : au fil de l'année je me suis sentie comme régresser et j'en avais d'ailleurs fait part dans quelques articles sur le blog.


J'étais très mal à l'aise, cette impression de "rechute" me peinait dans le sens où j'avais travaillé tellement fort et fait une telle avancée que je me décevais toute seule, malgré que je sache que les possibles régressions ne sont pas un drame loin de là, elles sont parfaitement normales en fait....


Et donc jusqu'ici je me représentais ces miroirs surtout comme suit : un conflit entre deux personnes, tout se passe principalement entre elles, dans leur mini bulle spatio-temporelle, et ce que l'une reproche à l'autre, elle le lui fait forcément aussi réciproquement, et que donc voilà pourquoi il faut toujours s'analyser avant de porter une accusation .


Oui mais non .  


La vraie signification c'est que ce que l'on peut reprocher à autrui, il peut le faire également lui même à quelqu'un d'autre, ou nous même nous pouvons le faire subir à quelqu'un d'autre, bref la manière et le contexte peut différer mais le résultat reste le même .


Je m'explique avec un exemple :

Une personne X se plaint continuellement de ne pas pouvoir échanger avec une personne Y parce que celle-ci semble ne rien écouter, jamais prêter attention à ce qui est dit et répond constamment à côté .
Et malgré les multiples tentatives de discussions pour tenter d'expliquer ce qui ne va pas dans cet "echange",  la personne Y ne comprend toujours pas .

Alors qu'en réalité, Y reproduit exactement le même schéma dans ses rapports avec une autre personne que l'on nommera Z, et que Z s'évertue déjà depuis des lunes à tenter de le lui expliquer sans résultat puisque Y ne comprend pas....

De plus cette incompréhension ne peut que grandir et grandir si les deux protagonistes n'arrivent pas à trouver un terrain d'entente, ou n'arrivent à avoir une véritable discussion sincère et transparente !


Le manque de communication entraîne de l'incompréhension et des malentendus, et amène à des déceptions .

 


Pour conclure, si on considère que l'autre nous fait trébucher, la même chose est valable pour lui aussi, cela peut se jouer aussi sur les deux tableaux .

 


En clair ce que j'ai appris de ces fêtes vaut de l'or pour moi !

Et je suis encore en pleine révision, j'apprends le déttachement en mettant de l'espace dans une relation pas forcément bonne ces derniers temps et en l'acceptant, je revois le pardon et l'humilité en ne cherchant pas à m'expliquer avec cette personne malgré les reproches injustifiés que j'ai récolté ( justement issus de sa mauvaise interprétation, elle-même influencée par sa conscience dominante, vous vous doutez laquelle ) .
J'ai tout de même essayé plusieurs fois avant qu'elle ne recoupe les ponts à nouveau mais elle préfère rester isolée dans son coin, je me dois de le respecter parce que c'est son choix tant pis, et à présent je laisse faire .

Je me sens à nouveau libre, forte et sereine  <3

 

Merci à mes échecs, merci à mes enseignants de cette vie aussi ;)