Ce soir je comprends qu'il y a de justes manières de donner .

Donner oui, mais on ne peut pas remplir une coupe déjà pleine.

Peu importe la valeur de son contenu, insister reviendrait à faire saturer l'individu et celui ci n'aurait d'autres moyens de se défendre que de rejeter ou de fuir.... !

Dévoilant par là même, bien entendu son emprise sous ego, mais en est-il vraiment fautif, après tout chacun va à son rythme et comme je dis toujours on ne peut rien apprendre ni comprendre sous la contrainte !

A avoir trop voulu aider, conseiller, guider, je n'ai finalement pas été suffisamment à l'écoute de mon autre et celui-ci s'est finalement trouvé incompris, forcé de se retirer dans ses retranchements .

Il est clairement question de son ego dans sa décision, mais je le savais, je connaissais ses faiblesses et je comprends à présent que j'aurais dû l'écouter lui d'abord .

Bien sûr, lorsque l'on part dans de grandes discussions dont on connait bien le sujet pour l'avoir compris et intégré on a tendance à vouloir trop en faire pour être certain que notre interlocuteur comprenne bien chaque détail, l'enthousiasme prend le pas sur l'attention portée et comme une machine lancée à toute allure on arrive à débiter un flux énorme d'informations ! Mais pour un peu que l'interlocuteur soit encore à chercher, à comprendre, et c'est le débordement ....

Tout est question d'équilibre ici bas .
Donner oui, mais à la juste mesure de ce que peut recevoir l'autre .

Donner trop, ça équivaut finalement à imposer, or ce n'est pas le but, en matière d'évolution on ne contraint pas, on ne cherche pas non plus à convaincre .

Et donner pas assez, cela ressemble à une forme d'egoïsme, une peur même ...